En carte, découvrez les dégâts de la sécheresse de cet été

218 305 : c’est le nombre d’hectares touchés par des dépérissements en forêt publique cette année, soit environ 20 fois la superficie de Paris. L'accélération du réchauffement climatique, caractérisé par des épisodes de sécheresse inédits suivis d'une épidémie d'insectes ravageurs, les scolytes, est à l’origine de ces dégâts considérables.

L'Office national des forêts a récemment mis en place un Plan d’actions vigilance sécheresse et réalisé une enquête auprès de ses personnels de terrain afin de connaître l’ampleur des dépérissements, dans les secteurs les plus concernés : régions Grand Est, Bourgogne Franche-Comté, Nord-Pas de Calais, Picardie, Haute-Normandie, Limousin et départements de l'Ain, la Loire et le Rhône. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, car sur 9 343 forêts gérées, 45 % d'entre elles sont impactées.

Carte des surfaces forestières touchées

Au-delà de l'ampleur des dépérissements, l'enquête révèle également l'importance du nombre d'essences forestières touchées par les phénomènes de sécheresse et de changement climatique. Une situation très préoccupante !

 

Carte des essences touchées

 

 

En soutenant le Fonds ONF-Agir pour la forêt, vous pouvez par votre don, contribuer à la reconstitution des forêts dévastées.